Qui sommes-nous ?


.

Nous sommes un collectif informel et hétéroclite composé de grès des Vosges, de galets des plages bretonnes, de pavés d’Île de France, de roches des calanques du Sud et autres cailloux, gravillons, rochers, pierres venues d’ici et d’ailleurs avec des parcours multiples et colorés.

Nous voulons dans l’organisation de ce festival expérimenter les modes d’organisation que nous aimerions
voir se répandre plus largement dans notre société. Nous nous sommes donné comme impératif de chercher
comment mettre concrètement en place l’autogestion à l’échelle du festival. Ainsi, notre volonté est de pouvoir garantir les points suivants :

• pouvoir recevoir n’importe quelle personne ou collectif souhaitant participer à l’organisation du festival, et ce à n’importe quelle étape de celui-ci ;
• limiter toute posture de chef·fe et autres postures autoritaires ;
• éviter les centralisations de pouvoir ;
• être vigilent·e à l’exploitation consentie ;
• permettre à chacun·e d’appuyer son sentiment de légitimité, de se déterminer soi-même, de s’émanciper.

Le festival s’organise par commissions qui ont pour seuls principes imposés les points ci-dessus. Leurs membres s’organisent ensuite de la façon qu’iels le souhaitent. Pour une transparence de l’organisation du festival, nous souhaitons travailler sur un outil numérique libre et ouvert où chacun·e pourra aller observer la production et l’organisation de chaque commission. L’enjeu sera de coordonner des temps d’échanges, de partage et de décisions communes afin de maintenir l’horizontalité au niveau du groupe dans une logique de responsabilité collective.

Et l’argent ?
Le financement du festival est assuré par de l’investissement personnel, des dons et des subventions.
Si les subventions ne couvrent pas tous les frais engagés dans le festival elles nous permettent tout de même d’avoir accès à du matériel, des services, de l’impression, des outils numériques,… C’est aussi une manière pour nous de s’assurer que nous pourrons rémunérer à prix juste les personnes et entités rendant le festival possible en amont (nourriture, matériel pédagogiques, communication…)
Cependant elles ne couvrent pas la totalité des frais. C’est pourquoi nous proposons aux personnes participantes une contribution à prix libre afin de permettre à chaque personne de contribuer selon ses envies et ses moyens.
Ce fonctionnement nous permet de lancer « Le Caillou dans la chaussure » avec les expériences que cela suscitera. En attendant nous continuons de rêver à un festival capable de totalement s’autofinancer.